L'HISTOIRE DU MOULIN

La terre de La Roque

La première date où est apparu un premier moulin bâti sur la terre de "La Roque" est en 1454. C'est un Moulin à draps. Ce Moulin ayant été détruit par la suite, c'est en 1564 que, l’archevêque d’Avignon, seigneur de Noves, cède officiellement cette terre pour y construire un nouveau Moulin à drap.

Au début du 17eme siècle, un très grand projet d’assèchement de 673 hectares de marais couvrant une partie de Noves et de Saint Remy fut réalisé, la rivière de l’Anguillon telle qu’elle existe aujourd'hui fut approfondie et aménagée pour évacuer toutes ces eaux. Le Moulin à draps fut à nouveau détruit pendant la réalisation de ce projet.

La famille Roux et le moulin à farine

C’est en1682 que Antoine Roux reprend les terres de la Roque, terres qui resteront dans sa familles durant plus de 3 siècles. Son petit fils, après la révolution Française reçu les droits pour y construire un moulin à farine, moulin qui fut terminé en 1793.

A ses débuts, ce moulin à farine rencontra quelques difficultés, le débit de la rivière étant assez irrégulier. Il fallu construire un grand bâtiment central pour stocker les grains à chaque récolte). Pour se diversifier et occuper ses ouvriers toutes l'année, d'autres activités artisanales furent alors crées à La Roque: une tuilerie, un four à chaux et une bergerie pour animaux.

En 1858, un barrage en pierre fut construit sur l’Anguillon, ce qui permit de mieux réguler l'eau de la rivière et de faire travailler le Moulin toute l’année et d’y faire travailler 6 meuniers à temps pleins.

Les petites activités annexes furent ensuite progressivement arrêtées, la grande roue à eau verticale qui faisait tourner tous les équipements du moulin fut remplacée par une turbine sous-terraine plus puissante, les meules plates des moulins furent remplacées par des meules cylindriques. Au début du 20eme siècle, la minoterie (qui comprenant alors 4 moulins en série) permettait de produire jusqu’à 8 tonnes par jour de farine. A chaque moulin, les grains étaient broyés, puis blutés (c'est à dire que la farine et le son étaient séparés de la partie restant à broyer dans le moulin suivant). Les 2 premiers moulins broient du grain et les 2 suivants broient très délicatement la semoule résiduelle. La farine et le son est stockée et mis en sac avant expédition.

La maison principale du propriétaire fut reconstruite en 1910 dans un style plus borgeois. A l'intérieur la décoration est influencée par l'Art Nouveau, un style très à la mode à l'époque.

Après la seconde guerre mondiale, les activités ont commencées à décliner, et la minoterie fut totalement arrêtée en 1962. Seule la production électrique perdurera et alimenta La Roque et le voisinage jusqu'en 1977. Après une longue négociation avec les autorités locales, le grand barrage fut détruit pour éviter les inondations dans le futur.

Après le décès de Stanislas Roux, la famille se sépare de La Roque en 1984.

ref. Lucien Bravelet - Memori de Casteu-Reinard

Restauration du domaine

Le Baron Fallon, amoureux du domaine et de ses bâtisses, racheta La Roque en 1994 et y fit de très importantes restaurations.

Il a pratiquement préservé l'ensemble des machines du moulin et en tant qu’hôte, vous êtes invités à le visiter, à apprendre comment la farine fut produite ici et quel fut l'usage des autres bâtiments du domaine.

 

Four à Chaux et Tuilerie

Four à Chaux et Tuilerie
   
 
 
 
 
     


©2015 Moulin de la Roque. Tous droits réservé.